Bonnes résolutions, comment les tenir plus de 10 jours ?

Cette année, c’est décidé, j’écris un livre ! Peut-être faites-vous partie de ces gens qui ont prononcé cette phrase et inscrit l’écriture d’un livre en haut de leur liste de bonnes résolutions. Nous sommes le 1er janvier, et la motivation est à son comble. Dès que la fatigue du réveillon se sera dissipée, le clavier cliquettera du doux bruit de la création. Et puis… quelques jours passent. Et votre clavier n’a, pour le moment, crépité que du doux bruit de la présentation des vœux, et du commentage de posts sur les réseaux sociaux. Déjà votre estime de vous-même commence à pâlir, et vous vous maudissez de ne pas savoir tenir la moindre bonne résolution plus de 10 jours. Ok, on respire. Et surtout, on ne gâche pas son énergie en autoflagellation (sauf si cela fait partie de vos projets pour l’année à venir, mais chut… je préfère ne pas savoir). Comment tenir vos bonnes résolutions et être enfin fier de vous cette année ? Voici un article qui tombe à point nommé et qui vous obligera à poser un acte d’ici la fin de votre lecture.

 

Se mettre en mode projet plutôt qu’en mood bonnes résolutions

Reprendre le sport, perdre du poids, écrire un livre… Même combat, même résultat. Pourquoi est-il si difficile de tenir une bonne résolution plus de quelques jours (quelques semaines pour les plus tenaces) ?

Je crois que c’est parce qu’il faut justement ne pas se mettre en mood « bonnes résolutions ». Cet état d’esprit, qui consiste à rêver à une vie meilleure, est comme une wish list adressée au Père Noël. On espère que cette bouteille jetée à la mer donnera quelque chose, sans que nous ayons le moindre effort à fournir.

Le souci, c’est que Noël est passé. Et que l’écriture d’un livre n’est pas le genre de cadeau que l’on peut déléguer au destin (ou à son amoureux, ou à sa mère… bref, vous avez saisi l’idée).

Ce n’est pas d’une bonne résolution dont vous avez besoin. C’est d’un projet. Un truc concret, qui ne pourra avancer que si vous fournissez les efforts nécessaires. Et qui avancera au fur et à mesure que vous agirez.

Je vais être un peu dure, mais si vous voulez donner des chances à votre projet d’écriture d’avancer, il va falloir arrêter de rêver, et passer à l’action. Même s’il ne s’agit que de toutes petites actions.

 

Se donner des objectifs smart

 

Se fixer des objectifs SMART

Hum, laissez-moi deviner. Vous venez de lire mon premier point, et une vague d’angoisse vient de s’insinuer en vous. Vous savez pourquoi ?

C’est tout simplement parce que vous voyez la montagne qui se dresse devant vous. Et que cette montagne vous semble infranchissable. Oui, c’était plus confortable quand il ne s’agissait que d’une ligne sur une wish list imaginaire.

Mon conseil : découper votre projet de livre en étapes. Et vous fixer des objectifs SMART.

Vous allez me dire, ok Cécile, mais c’est quoi ce truc, là… SMART ?

 

Un objectif SMART est un objectif :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporel

Par exemple, plutôt que de vous dire « Cette année, je vais écrire un livre ». Vous allez vous dire « D’ici la fin du mois de février, j’aurai recueilli et organisé toutes mes idées pour avoir un plan général de mon livre ».

C’est concret. Pas du tout infaisable (surtout si vous appliquez ma super méthode pour recueillir les idées, je dis ça, je dis rien…). Et cela vous donne une date butoir assez proche pour ne pas vous perdre dans un calendrier trop flou.

 

 

Établir un plan d’action

Avoir un objectif SMART, c’est un bon début. Mais ça n’est qu’une partie du chemin. Vous avez un objectif à fin février, donc. Maintenant, il vous faut un plan d’action.

Vous allez donc lister toutes les petites étapes et les actions à mener pour arriver à cet objectif. Vous allez également estimer le temps qui vous sera nécessaire (ne sous-estimez pas votre temps de recherche, par exemple).

Une fois cela réalisé, il vous faudra formaliser tous ces éléments dans un rétroplanning ou une liste à cocher (personnellement, j’adore les listes à cocher. C’est tellement jouissif de pouvoir cocher les cases lorsque l’on a accompli une tâche).

 

Avoir de bonnes résolutions

 

Visualiser votre projet

Lorsque l’on veut tenir une bonne résolution, la partie opérationnelle est très importante, certes. Mais il ne faut pas sous-estimer la part psychologique.

L’un des meilleurs trucs pour aller au bout de ses bonnes résolutions et de ses projets, ça va être d’en visualiser le résultat. Et de rappeler cette image à soi, à chaque fois que l’on sent la motivation faiblir (et elle faiblira).

 

 

S’engager auprès de ses proches

Parmi les moteurs de motivation les plus puissants qui existent, il y en a un qui n’est pas très avouable, mais redoutablement efficace. Il s’agit de la honte. Mais attention, hein, pas la honte en mode humiliation. Non, plutôt la peur de se prendre la honte.

Oui, c’est un peu tordu, mais ça fonctionne.

Concrètement, on sait que si vous vous engagez devant vos amis à faire quelque chose, vous aurez plus de mal à renoncer que si vous n’aviez de comptes à rendre qu’à vous-même. Donc, si vous vous engagez « publiquement » (à vous de déterminer le public) à écrire un livre cette année, vous aurez à cœur de relever le défi, car ça vous embêtera très fortement de décevoir vos proches.

 

écrire son livre jusqu'au bout

 

Se récompenser pour chaque palier franchi

À mon avis, ce point est à lier avec votre plan d’action.

Cette année, vous allez être exigeant avec vous-même. Vous allez vous imposer des heures d’écriture pour avancer dans votre roman, plutôt que des heures de légumage pépouze devant Netflix. Vous allez devoir creuser au plus profond de vous-même pour trouver de la motivation. Bref, ça ne va pas être facile tous les jours.

Certes, la récompense est au bout du chemin. Il est fort probable qu’à la fin de cette année, vous ayez écrit un livre. Mais bon, la fin de l’année, c’est peu loin, non ?

Mon conseil : récompensez-vous régulièrement. Mais pas pour n’importe quoi. Vous avez atteint un de vos objectifs ? Offrez-vous un bon ciné. Vous avez écrit un chapitre un peu corsé ? Une petite virée au grand air sera parfaitement méritée. Vous venez de remplir toutes vos fiches personnages ? Faites péter le champagne (ou offrez-vous la petite robe que vous avez repérée, si comme moi, vous ne buvez pas d’alcool).

Vos récompenses pourront être fixées à l’avance (avant de débuter une tâche un peu rébarbative, ça peut être pas mal). Ou juste improvisées (ben oui, faites-vous des petites surprises).

 

 

Mesurer régulièrement le chemin parcouru

Et, qui dit palier franchi, dit chemin parcouru. Eh oui.

Moi, je fonctionne à fond au chemin parcouru. J’en ai besoin. Très régulièrement, je me retourne et je regarde tout ce que j’ai accompli durant la semaine, le mois ou le trimestre écoulé. Bref, je fais le bilan.

Je me dis « il y a un mois, tu en étais là… » Et il est hors de question pour moi de constater que je n’ai pas bougé. C’est comme un engagement avec moi-même.

Et je vous assure que lorsque l’on agit (même en poursuivant les toutes petites étapes de notre plan d’action), on avance forcément. Du coup, lorsque l’on se retourne sur le chemin parcouru, on ne peut être que satisfait (et fier).

 

 

À vous de transformer vos bonnes résolutions en un vrai projet

Tenir ses bonnes résolutionsHep, hep, hep ! Vous pensiez vraiment que j’allais vous donner tous ces conseils et vous laisser repartir sans rien vous demander ? Hey ! On n’avait pas dit qu’on quittait le mode « rêve » pour passer au mode « concret » ?

Rassurez-vous, je suis une gentille empêcheuse de procrastiner en rond (même si je suis la reine pour épingler la procrastination sous sa forme la plus pernicieuse). Là, tout de suite, je ne vais pas vous demander la lune (un jour peut-être, mais pas aujourd’hui).

Je vais juste vous demander de poser un acte. Bon, en fait deux (mais l’un des deux est tellement facile, que ça ne compte presque pas) :

– téléchargez votre kit de démarrage pour commencer à écrire votre roman (juste en dessous de cet article, je vous avais dit que c’était facile),

– établissez votre premier objectif SMART.

 

Et pour vous aider à passer au-delà du stade des bonnes résolutions en utilisant le truc de l’engagement public, je vous invite à nous donner votre objectif SMART en commentaire de cet article. Alors… cap ou pas cap d’écrire un livre cette année ?

 

 

  • 143
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez v​otre KIT DE DÉMARRAGE pour écrire un roman !