Exercices pour commencer à écrire

3 exercices fabuleux pour commencer à écrire

Vous aimez écrire. C’est même plus que ça : vous aimeriez écrire un livre, un jour. Le hic, c’est que vous ne savez pas si votre créativité suivra. Vous vous posez devant votre page blanche. Le moment est venu de commencer à écrire. Et si possible un truc brillant qui vous confirmera que vous êtes fait pour devenir écrivain. Et là, rien ne vient, sauf les doutes. Trop de pression sur vos frêles épaules d’apprenti(e) auteur… Pas de panique ! Voici 3 exercices absolument fabuleux qui vous aideront à muscler votre créativité comme jamais, et qui imprimeront dans votre cerveau le réflexe d’écriture. Petit scoop : l’un de ces exercices est tellement puissant qu’il m’a servi de base de travail pour l’écriture de mon troisième roman. Rien que ça…

 

S’appuyer sur un incipit

Un incipit est la ou les premières lignes d’un livre ou d’un récit. Le mot incipit vient du latin « incipit liber », qui signifie « ici commence le livre » (on ne peut pas dire mieux).

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis particulièrement sensible aux incipit. C’est tout de même assez dingue comment une seule phrase peut parfois vous plonger dans un univers tout entier. Certains incipit sont d’ailleurs passés à la postérité, tant ils étaient puissants.

L’exercice de l’incipit consiste à partir d’une phrase, qui serait le début de votre récit, et de lui écrire une suite.

C’est un exercice très amusant.

 

Commencer à écrire

 

Exemples d’incipit célèbres

Voici quelques incipit célèbres dont vous pouvez vous inspirer pour créer une histoire (mais bien sûr, vous êtes libre d’en choisir d’autres) :

« Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » Albert Camus, L’Etranger.

« La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. » Aragon, Aurélien.

« Longtemps, je me suis couché de bonne heure. » Marcel Proust, Du côté de Chez Swann.

« Je ne suis qu’un pauvre orphelin mais jusqu’à huit ans j’ai cru avoir une mère. » Hector Malot, Sans Famille.

 

Ça vous tente ?

Si ça vous dit, je vous propose un petit jeu d’écriture : qu’écririez-vous après « Longtemps, je me suis couché tard. » ?
Allez-y, lâchez-vous ! Le but est simplement de s’amuser, pas de devenir le prochain Marcel Proust.

 

 

Exercice pour commencer à écrire

 

Saisir un dialogue à la volée

J’ai longtemps pris le métro pour me déplacer. Et j’ai toujours adoré saisir des bouts de conversations au passage, entre deux stations. Des histoires dont je n’avais pas le début, et dont mon itinéraire me priverait de la fin. Pas grave.

Depuis, je ne prends plus le métro. Je marche. Mais j’ai conservé cette petite habitude de tendre l’oreille, comme un jeu avec moi-même.
Lorsque l’on écoute bien la rue, on y entend toutes sortes de choses. C’est une source d’inspiration intarissable pour un écrivain.

 

Mes conseils pour réussir cet exercice

Pour réussir cet exercice, il faut accepter de ne recueillir que des bribes de conversation. Et parfois même, mode des téléphones portables oblige, de n’avoir qu’une partie de la discussion.

Il vous faudra également accepter des registres de langues qui pourraient être éloignés du vôtre. Ça n’est pas grave. Considérez tout ce que vous récolterez comme de la matière première, qui vous pourrez ensuite travailler pour en faire ce que vous voulez.

Enfin, résistez à l’envie de noter l’intégralité d’une conversation. Forcez-vous à ne recueillir qu’une ou deux phrases. Ça sera à vous ensuite de faire le boulot 😉

 

Ça vous tente ?

Alors, je vous invite à jouer vous aussi. Sortez dans la rue, allez vous promener. Prenez le bus ou le métro. Emportez avec vous un petit carnet, et notez-y des phrases que vous aurez glanées à la volée.

De retour chez vous, choisissez-en une qui vous inspire particulièrement et inventez-lui une histoire, un contexte. Cette phrase pourra servir de début à votre récit ou simplement s’y intégrer, ou encore en être la fin. Une seule contrainte, vous devrez l’intégrer à un dialogue (petit ou long, c’est vous qui choisissez).

Pour vous aider, n’hésitez pas à potasser ma super méthode pour écrire des dialogues qui dépotent !

 

 

Exercice pour écrire une histoire

 

Commencer à écrire d’après une photographie

Voilà un exercice que je vous recommande chaudement pour commencer à écrire. Tout simplement parce qu’il a été le déclencheur de l’écriture de mon roman Dites-moi des choses tendres. C’est d’ailleurs un secret que j’ai partagé avec les lecteurs venus me rencontrer chez Babelio, et qui les a littéralement bluffés.

On ne pourra pas me reprocher de ne pas avoir expérimenté ce que je dis sur mon blog 😉

Le principe de cet exercice est simple. Il suffit de trouver une photo qui vous inspire et d’imaginer ce qu’il s’y passe. Vous ne connaissez ni les lieux, ni les personnes. Vous ne savez pas ce qu’il s’est passé avant. Vous ignorez ce qu’il se passera ensuite. À vous d’imaginer.

Votre texte sera lui aussi une sorte de photographie. Il pourra comporter des descriptions, ou un dialogue. À vous de choisir.

 

Mes conseils pour aborder cet exercice

Mon conseil : choisissez une photographie où figurent des gens. Disons au moins un personnage potentiel. Ça sera plus facile que de partir d’un paysage. Mais si vous trouvez une photographie sans personnage qui vous inspire, ne vous bridez pas, évidement.

Mon deuxième conseil : posez-vous des questions. Beaucoup de questions. Qui sont ces gens ? Pourquoi se regardent-ils de cette façon ? Qu’est-ce qui se passe dans leur tête à ce moment ? Sont-ils heureux ? Pourquoi ? Semblent-ils en colère, indifférents, pensifs, etc. ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui a bien pu les mener à cette situation ? À quoi se préparent-ils ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y aura aucune question bête. L’autre bonne nouvelle, c’est qu’il n’y aura pas non plus de réponse bête.

 

Ça vous tente ?

Ok, vous êtes joueurs, ça me plaît ! Alors que diriez-vous d’écrire un texte à partir de la photo ci-dessous ?

Vous êtes libre de choisir le genre littéraire (polar, romance, autofiction, etc.). Vous laissez venir les idées, et ensuite vous rédigerez un texte pas trop long (on va dire 1000 mots maximum). Celui-ci pourrait être un chapitre qui viendrait s’intégrer dans un livre. Ou une nouvelle qui fonctionnerait de façon autonome.

Pour cet exercice, vous aurez peut-être besoin de quelques conseils pour écrire une description.

 

Exercice d'écriture
Cette photo vous inspire ?

 

 

À vous de jouer !

Exercices pour écrire un livreVoilà, c’étaient mes 3 exercices préférés pour booster la créativité. Ils n’ont l’air de rien, mais ils m’ont énormément servi pour muscler mon écriture. Je ne vous garantis pas qu’en les faisant, vous accoucherez d’un best-seller (qui pourrait vous faire une telle promesse ?).

Ce que je sais, pour les avoir pratiqués, c’est qu’ils ancreront en vous une chose rare et difficile à acquérir lorsque l’on commence à écrire. Ils inscriront en vous le réflexe d’écriture. Ils diront à votre cerveau que lorsqu’une idée vient, il faut la laisser s’installer. Que lorsque vous sentez l’inspiration monter, il peut enclencher l’écriture. Il ne sait pas encore cela, votre cerveau. Mais il faut juste l’aider un peu…

 

Et maintenant, vous vous en doutez, je vais vous dire que je suis très curieuse de savoir si mes 3 exercices fabuleux vous auront aidés à commencer à écrire. Si c’est le cas, vous savez ce qui serait vraiment super (oui, je sais qu’on ne dit plus « super » depuis très longtemps) ? C’est que vous veniez partager cela en commentaire, bien sûr !

Et si vous avez envie de nous faire lire le résultat, allez-y ! Mettez votre texte en commentaire, ou indiquez-nous un lien vers votre blog… Pour ma part, ça me ferait vachement plaisir (oui, je sais qu’on ne dit plus « vachement » depuis longtemps) !

 

 

  • 57
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez v​otre KIT DE DÉMARRAGE pour écrire un roman !