écrire un livre autobiographique

7 questions à se poser avant d’écrire un livre autobiographique

Écrire un livre sur sa vie, parler de son histoire, témoigner… Parmi les motivations principales affichées par les personnes qui souhaitent écrire un livre, le fait de partager son histoire personnelle arrive en tête. Oui, à un moment, le simple journal intime semble ne plus suffire. À tel point que certains songent très sérieusement à écrire un livre autobiographique. Petite mise en garde avant de vous lancer dans le genre autobiographique : écrire sur sa vie n’est jamais anodin. C’est intime, profond, et pas sans conséquence. C’est pourquoi je vous invite à vous poser quelques questions (essentielles), avant de vous lancer dans l’écriture d’un livre autobiographique. Juste histoire de ne rien regretter…

 

1. Etes-vous prêt à raconter votre vie dans un livre ?

J’imagine que vous en avez déjà conscience, mais écrire sur soi n’a rien d’anodin. Et écrire un livre sur sa vie l’est a fortiori encore moins. Il s’agit à la fois de plonger au cœur de sa propre intimité, de se confronter à soi-même, mais également de se mettre à nu et de donner tout cela à lire à de vrais lecteurs. Des inconnus et des proches. Votre cher(e) et tendre, votre mère, votre voisin, votre patron…

Oui, nous sommes au-delà du simple journal intime caché au fond du tiroir de votre table de chevet. Vous allez être lu. Des inconnus vont s’emparer de votre histoire, la juger, la critiquer peut-être, la mettre en perspective avec la leur, vous poser des questions, etc.

Des proches vont découvrir des facettes de votre vie dont ils ignoraient l’existence, des pans entiers de votre personnalité, des anecdotes, des souvenirs, etc.

Etes-vous prêt(e) pour cela ?

Réfléchissez bien, car une fois que votre autobiographie sera diffusée (même si vous faites le choix de l’écrire sous pseudonyme), il vous sera impossible de faire machine arrière. Sans compter que si vous nommez les gens, ou s’ils sont suffisamment reconnaissables, cela pourrait leur donner quelques envies de porter l’affaire devant un tribunal… Ça s’est déjà vu.

Ici, votre « pourquoi » a toute son importance : est-il assez fort pour vous permettre de gérer les conséquences de la publication d’un récit autobiographique ?

 

écrire sur sa vie

 

2. Pourquoi écrire un livre sur sa vie ?

Lorsque l’on se lance dans un projet aussi fou qu’écrire un livre, il est fortement recommandé de se demander pourquoi, précisément, on se lance dans ce projet. C’est que l’on appelle son « pourquoi ». Plus votre « pourquoi » sera fort, plus vous aurez de chance de tenir sur la durée.

Dans le cas d’un livre autobiographique, le « pourquoi » est essentiel. Pourquoi écrire un livre autobiographique ? Pourquoi avoir envie de raconter sa vie dans un livre ?

Il existe bien des raisons qui poussent les auteurs vers le genre autobiographique. En voici quelques-unes :

– Transmettre sa propre vision des choses concernant un événement.
– Faire le bilan de sa vie.
– Aider d’autres personnes qui auraient vécu les mêmes épreuves.
– Laisser une trace de son passage.
– Régler des comptes avec une personne qui a été blessante (voire bien plus encore).
– Montrer qui l’on est vraiment.
– Témoigner de sa transformation après avoir vécu une épreuve ou après avoir mis en place des changements profonds dans sa vie.
– Faire la paix avec soi-même.

Selon la raison qui vous pousse à vouloir écrire votre autobiographie, l’angle et la façon dont vous allez procéder seront différents. Il est donc important d’être bien au clair avec votre « pourquoi » avant de commencer à rédiger votre récit de vie.

 

écrire un livre autobiographique

 

3. Pourquoi choisir l’autobiographie ?

Oui, encore un « pourquoi ». Mais celui-ci est un peu différent.

Ok, on a bien compris que vous souhaitez partager votre vie dans un livre. Sachez cependant qu’il existe plusieurs façons de le faire, qui vous engagent à des degrés divers.

Ecrire un livre autobiographique est l’option qui vous engage le plus, car cela implique d’assumer entièrement les faits, et vous oblige à raconter la vérité. C’est ce que l’on appelle le pacte autobiographique. En échange, le lecteur s’engage à vous croire sur parole. C’est le jeu de l’autobiographie.

Sachez qu’il existe d’autres façons de parler de soi dans un livre :

– Opter pour l’autofiction vous permettra une certaine licence artistique. Par définition, ce genre littéraire vous permet de prendre des libertés avec l’authenticité des faits, de mêler un peu de faux au vrai, et vous offre une solution de repli pour protéger (un peu) votre intimité. Sachez tout de même que si vous choisissez d’écrire une autofiction en utilisation le « je », vous ne pourrez empêcher les gens de chercher à démêler le vrai du faux, lorsqu’ils liront votre livre. Et donc d’imaginer comme vraies des choses qui ont été inventées ou détournées. C’est un peu la limite de l’autofiction.

– Utiliser certaines anecdotes issues de votre propre vie dans un roman qui ne raconte pas votre vie. Il s’agit ici de faire le choix d’utiliser votre vie comme un matériau, mais sans la raconter intégralement. Vous avez vécu un épisode peu glorieux ? Une enfance traumatisante ? Une relation toxique ? Vous aimeriez en parler, mais vous avez peur que cela se retourne contre vous ? Dans ce cas, il vous est parfaitement possible de glisser un personnage ou une situation issue de votre propre vécu dans un récit fictionnel.

 

livre autobiographique

 

4. Quel message souhaitez-vous transmettre dans votre autobiographie ?

Là, nous commençons à entrer dans des considérations plus pratiques. Ok, écrire un livre autobiographique, c’est bien. Mais avant de vous lancer à corps perdu dans l’écriture, demandez-vous très précisément quel message vous souhaitez transmettre.

Car, à moins que votre vie n’ait été une épopée telle que l’Iliade et l’Odyssée réunies, votre autobiographie risque de se heurter à un écueil : laisser votre lecteur sur sa faim.

Vous êtes un ancien accro aux jeux vidéos qui a réussi à vaincre ses addictions après avoir découvert la méditation lors d’un voyage en Inde ? Vous avez vécu les affres d’une profonde dépression, et avez réussi à vous en sortir en faisant une profonde introspection ? Votre vie a été rythmée par les disparitions d’êtres chers, mais vous avez malgré tout, toujours foi en la vie ? Alors vous avez un message à faire passer (voire même plusieurs).

 

écrire une autobiographie

 

5. À qui s’adressera ce livre autobiographique ?

Si l’objectif que vous vous êtes fixé pour écrire ce livre autobiographique est clair, alors votre lecteur idéal doit l’être également.

Il est important de savoir pour qui vous écrivez ce livre, car cela guidera sans doute votre façon d’aborder les choses, votre façon de les écrire, ainsi que la façon dont vous les diffuserez ensuite.

Écrire votre autobiographie pour que vos petits-enfants en sachent un peu plus sur votre vie, c’est très différent d’écrire votre autobiographie pour régler vos comptes avec une mère toxique ou un ex-compagnon abusif.

Partager une expérience qui vous a aidé(e) à aborder les choses sereinement, pour que d’autres personnes dans la même situation puissent bénéficier de cet enseignement, c’est très différent de raconter un épisode de l’histoire de son pays depuis un point de vue non-autorisé à l’époque.

Bref, si je pouvais vous donner un conseil, ça serait de vous imaginer un « lecteur idéal » pour ce livre pas comme les autres, et de n’écrire que pour ce lecteur idéal.

 

écrire son autobiographie

 

6. Sur quelle période de votre vie souhaitez-vous écrire ?

On pense souvent qu’écrire un livre autobiographique consiste à raconter toute sa vie. De sa naissance à… l’âge que l’on a au moment où l’on écrit.

Cela peut être vrai.

Mais un récit autobiographique peut également ne porter que sur une période donnée de votre existence.

Vous avez donc plusieurs choix :

– écrire un livre qui raconte toute votre vie.
– écrire un livre sur un passage particulièrement marquant de votre vie (ce qui ne vous empêche pas d’y évoquer brièvement quelques passages de votre enfance, si ceux-ci sont éclairants).
– développer votre autobiographie sur plusieurs livres, qui pourront se succéder chronologiquement ou pas.

 

écrire un livre sur sa vie

 

7. Qu’allez-vous faire de votre livre ?

Dernière question, mais pas des moindres. Alors même que vous vous apprêtez à vous lancer dans l’écriture d’un livre sur vous, vous êtes-vous demandé à quelle fin vous le destiniez ?

S’agira-t-il simplement de l’écrire juste pour l’avoir écrit ? De le faire imprimer en quelques exemplaires pour le distribuer à vos enfants ou le léguer à vos petits-enfants plus tard ? De l’autoéditer et de voir s’il pourrait intéresser des lecteurs inconnus ? Ou encore de tenter l’aventure de l’édition traditionnelle ?

Dans les trois premiers cas, vous aurez la maîtrise sur le processus.

Dans le cas de l’édition traditionnelle, vous devez vous préparer à deux choses :

– l’autobiographie est un genre que les éditeurs n’apprécient pas forcément. À moins d’avoir une histoire réellement extraordinaire à raconter (ou des révélations sulfureuses), vos chances d’être édité seront donc faibles.
– Si votre projet est retenu par une maison d’édition, vous devrez vous confronter à une relecture éditoriale de votre texte. Cela peut impliquer d’ôter certains passages, d’en développer d’autres, etc. Pas simple quand il s’agit de sa propre histoire. Il faudra donc vous y préparer.

 

écrire un livre autobiographiqueVous avez passé votre projet d’écrire un livre autobiographique par le tamis de ces 7 questions. C’est décidé, c’est ce que vous voulez faire. Génial. Il y a tant à dire sur le sujet, que je sens que je vais vous préparer quelques autres articles pour vous guider sur ce chemin un peu compliqué, mais terriblement passionnant.

 

En attendant, vous savez quoi ? Vous pouvez commencer à vous préparer pour ce projet d’écriture comme pour n’importe quel autre projet de livre grâce à ma préparation en mode warrior. Je sens que vous allez en avoir besoin 🙂

 

 

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez v​otre KIT DE DÉMARRAGE pour écrire un roman !