3 Objectifs d’écriture que vous devriez vous fixer

Un projet d’écriture est comme n’importe quel autre projet. Si vous souhaitez aller jusqu’au bout, il va falloir trouver un moyen de maintenir votre motivation. L’une des techniques les plus efficaces pour rester motivé durant l’écriture d’un livre, est d’avoir des objectifs. Et surtout de bien les choisir. Voici donc 3 objectifs d’écriture que vous devriez avoir en tête au moment de vous embarquer dans l’écriture d’un livre. De quoi lutter contre la procrastination et afficher une motivation en béton.

 

Un objectif d’écriture quotidien

Ce que j’aime lorsque je me lance dans un projet d’écriture, c’est me sentir avancer chaque jour un peu plus. J’ai besoin de savoir que la journée qui s’annonce va être utile. Et j’adore ressentir la satisfaction de terminer une journée en cochant une des cases de mon plan d’écriture.

Je vous conseille donc de fonctionner avec un objectif d’écriture quotidien.

Cela peut être un tout petit objectif, comme simplement écrire un paragraphe, rédiger ce petit bout de dialogue qui vous fait kiffer, ou sauvegarder votre manuscrit sur le cloud. Parce que vous savez que votre journée de travail risque d’être épuisante. Que ce soir, c’est la fête de l’école maternelle ou le spectacle d’acrosport du collège (oui, c’est du vécu).

Ou alors, cela peut être un objectif plus ambitieux comme vous attaquer (enfin) à votre scène d’ouverture ou finir le chapitre qui vous donne du fil à retordre. Parce que les enfants sont chez les grands-parents pour la journée, que le calme règne dans la maison, et qu’il y a peu de chance pour que cela se reproduise avant longtemps (oui, je sais, on a la même vie).

Perso, j’aurais tendance à poser un objectif modeste, quitte à le dépasser. Plutôt qu’un objectif trop ambitieux qui me donnera l’impression d’être nulle si je n’arrive pas à le remplir.

À vous de voir.

 

Un objectif à long terme

On est d’accord qu’écrire un livre est un projet à long terme. Mais je trouve cela plus judicieux de penser ce projet en termes d’objectif. Cela rend les choses plus précises et plus motivantes.

Plutôt que de vous dire « je vais écrire un livre », fixez-vous une date d’échéance pour ce projet. Faites une petite réunion avec vous-même (comme au boulot). Soyez un chef sympa, qui ne donne pas des échéances impossibles à tenir en espérant que la pression sera source de motivation. On n’est plus au lycée, on n’a pas le luxe de boucler un DM de math la veille de la rentrée… On a des enfants, une maison, un travail. C’est déjà assez de pression, vous ne trouvez pas ?

Donc, on se fixe un objectif mesurable et tenable.

Par exemple : votre objectif à long terme pourrait être de créer le plan détaillé de votre roman d’ici 1 mois (et non, pas en 1 semaine). Ou terminer le premier jet de son livre en 6 mois. Ou encore finir la relecture-correction de son manuscrit pour le 31 décembre. Bref, vous avez saisi l’idée.

 

Un objectif de vie

S’il y a un objectif pour lequel vous pouvez être un peu moins raisonnable, c’est bien celui-ci.

Pourquoi voulez-vous écrire ce livre ? À quoi ressemblera votre vie lorsque vous l’aurez fait ? Qu’est-ce que cela fera de vous ?

Vous rêvez simplement d’aller au bout de ce projet d’écriture. C’est déjà énorme. Nombreux sont ceux qui se lancent dans l’écriture d’un livre et abandonnent en cours de route.

Votre rêve absolu serait d’être édité. Ok. Alors, ne soyez pas timide avec vous-même et décidez que ce rêve-là est votre objectif ultime. Faites-lui de la place (il le mérite). Laissez-vous habiter par lui. Faites-le vibrer en vous.

Votre objectif de vie doit vous porter lorsque vous y repenser. Il doit vous donner la force d’allumer l’ordinateur le soir, malgré une journée compliquée. Il doit vous pousser à ne pas abandonner face aux difficultés. Et à ne pas procrastiner devant Netflix, une fois le week-end arrivé.

Un objectif de vie doit être puissant. Car c’est en lui que vous irez puisez l’énergie quand elle viendra à manquer.

 

Comment tenir ses objectifs d’écriture ?

Vous allez me dire « Ok, Cécile, c’est bien gentil de se fixer des objectifs. Mais comment je fais pour les tenir ? ».

Eh bien, vous allez mettre en place des stratégies qui vous empêcheront de dévier, et qui vous permettront de maintenir votre motivation sur le long terme.

Voici donc quelques astuces pour tenir vos objectifs d’écriture.

 

Rendre ses objectifs visibles

Comment voulez-vous tenir vos objectifs si vous les reléguez au fond d’un tiroir ? Notre cerveau pouvant devenir un tiroir sans fond si l’on n’y prend pas garde.

Tableau de visualisation, objet symbolique, planning punaisé au-dessus de votre bureau, application qui vous envoie des notifications sur votre smartphone, tableau Trello ou liste  à cocher. Choisissez vos armes, donnez une vraie existence à votre projet d’écriture et matérialisez vos objectifs.

 

Instaurer un système de récompenses

Eh ! On n’a jamais dit que l’écriture d’un livre devait devenir un truc laborieux et ingrat. Rien ne vous empêche de rendre cela ludique et gratifiant en instaurant un système de récompenses.

Convenez avec vous-même que lorsque vous aurez rempli toutes vos fiches personnages, vous vous accorderez une semaine entière pour binge watcher la dernière saison de The 100. Accordez-vous une promenade au grand air ou un bon bain pour avoir réussi à rédiger votre incipit. Sortez les Schoko-bons à chaque fois que vous aurez rédigé un chapitre. Programmez un week-end en amoureux pour célébrer l’écriture de votre premier jet.

Et vous verrez que vous culpabiliserez 10 fois moins de prendre un peu de temps sur l’écriture (et que vous arrêterez de vous en vouloir d’avoir encore une fois cédé aux appels des sirènes de Netflix). Pourquoi ? Parce que vous l’aurez mérité !

Et n’oubliez pas de vous féliciter à chaque fin de journée, si vous avez avancé ne serait-ce qu’un peu dans l’écriture de votre manuscrit.

 

Choisir un complice

Une chose est certaine, lorsque l’on s’engage publiquement, il est beaucoup plus difficile de se débiner. Parce que c’est tout de même un peu la honte…

Bon, j’avoue que je n’aime pas trop tout ce qui touche à l’humiliation ou à l’auto-dépréciation. Rien de tel pour saper la confiance en soi (et franchement, c’est déjà assez difficile comme ça). Mais il est possible de détourner un peu ce principe pour en faire un outil anti-procrastination.

Soit vous avez dans votre entourage une personne de confiance, qui saura vous motiver sans vous harceler. Dans ce cas, vous en faites votre complice pour ce projet de livre. Charge à elle de veiller à ce que vous ne lâchiez rien.

Soit vous vous en remettez à l’inconnu. Et vous allez sur des groupes Facebook d’apprentis écrivains, ou sur des forums d’écriture. Vous y trouverez des personnes qui poursuivent le même rêve que vous. Ces groupes pouvant être des lieux de perdition (pour votre temps), je vous conseille de vous fixer une sorte de rendez-vous hebdomadaire et de restreindre les moments que vous y passerez.

Si vous réussissez à y dégoter un binôme virtuel, qui est sur la même longueur d’ondes que vous, alors, ça sera le jackpot !

Rien de tel que la stimulation réciproque pour conserver sa motivation…

 

À vous de jouer

Se fixer des objectifs d'écritureHep, hep, hep ! Vous pensiez vraiment vous en sortir comme ça ? Ah ben non, si vous êtes venu lire cet article, ce n’est pas pour repartir comme si de rien n’était, les mains dans les poches et les objectifs d’écriture aux oubliettes.

Ce qui serait pas mal (sans vouloir vous commander), ça serait que vous vous posiez juste 5 minutes pour réfléchir à votre objectif de vie d’abord. Pourquoi souhaitez-vous écrire un livre ? Comment vous sentirez-vous quand vous y serez parvenu ? Qu’est-ce que cela fera de vous ?

Ensuite, vous posez un chouette objectif à long terme pour vous aider à remplir cet objectif de vie. Avoir posé le plan détaillé de votre roman pour dans un mois, c’est pas mal ça. Qu’en dites-vous ?

Puis, vous découpez cet objectif en plein de petits objectifs, que vous répartissez sur chaque semaine, puis sur chaque jour. Et vous voilà avec une jolie liste d’objectifs quotidiens à parsemer dans vos journées (c’est bien dit, non ?).

Si jamais le délai vous semble un peu trop juste, alors revoyez votre objectif à long terme à la hausse pour qu’il devienne réaliste.

Et surtout (surtout), résistez à cet écueil terrible qui guette les écrivains… j’ai nommé « la procrastination intelligente« .

 

Voilà, maintenant vous savez ce que vous allez faire durant les prochaines semaines 🙂

 

  • 10
    Partages

2 commentaires

  • De Caspulet

    Ah, oui, ce sont les fameux objectifs que je n’arrive jamais à tenir… Surtout sur le long terme… Mais je suis bien décidé à y arriver un jour, merci Cécile Hennerolles de donner de si bons conseils qui aident beaucoup dans l’avancée du projet ! 😉

    • Cécile

      Ah, ah ! Merci pour ton commentaire Juliette 🙂
      Personnellement, je crois que l’on ne peut tenir sur la longueur que lorsque ce que l’on fait a du sens…
      C’est la clé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez v​otre KIT DE DÉMARRAGE pour écrire un roman !