Envoyer son manuscrit par mail

Envoyer son manuscrit par mail | Bonne ou mauvaise idée ?

Vous avez un manuscrit abouti prêt à être envoyé à un éditeur. Vous savez que certains auteurs soumettent leur projet de livre par voie électronique. Mais vous hésitez à envoyer votre manuscrit par mail. Vous avez peur que cela ne nuise à votre projet. C’est vrai que le format électronique n’est pas le plus couramment utilisé par les maisons d’édition. Mais les choses changent. L’envoi d’un manuscrit par mail devient possible (bonne nouvelle pour votre porte-monnaie !). À condition de respecter certaines règles.

 

Envoyer son manuscrit par mail à un éditeur : Oui, c’est possible

Parmi les clichés répandus au sujet des écrivains, il en est un qui a la peau dure.

C’est celui de l’auteur qui imprime son manuscrit par dizaines d’exemplaires pour l’envoyer à autant de dizaines d’éditeurs qui eux-mêmes recevront des dizaines d’enveloppes chaque semaine.

À tel point que la légende voudrait que certains éditeurs aient déjà répondu à d’infortunés auteurs qu’ils auraient mieux fait d’épargner les arbres et de ne pas écrire leur manuscrit.

Ok, le cliché est vrai. Des milliers de manuscrits sont envoyés chaque année par courrier à des maisons d’édition qui croulent sous les propositions. Et des milliers d’aspirants auteurs restent prostrés chez eux avec ce maudit syndrome du “pourquoi eux et pas moi ? ” qui les taraude jour et nuit.

Mais… certains éditeurs commencent à accepter de recevoir des manuscrits par mail.

 

Le monde a évolué. Le mail est passé par là.

Une pratique de plus en plus courante

Désormais, il est possible d’envoyer son manuscrit par mail, sans que cela ne nuisent à vos chances de retenir l’attention d’un éditeur. Certains préfèrent l’envoi de manuscrit en ligne, même.

Si l’envoi d’un manuscrit par mail est encore peu répandu pour la littérature générale (au risque de vous décevoir envoyer un manuscrit à Gallimard se fait toujours pas courrier postal), j’ai pu constater que pour la littérature jeunesse, c’est de moins en moins le cas et qu’envoyer un manuscrit par mail devient pratique courante.

Je dirai qu’aujourd’hui 50% des projets que je soumets en littérature jeunesse le sont par mail. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle, car même si La Poste essaie de vous aider à réduire le coût de vos envois, envoyer un manuscrit à une maison d’édition par courrier reste une option onéreuse.

 

Pourquoi des éditeurs refusent encore les soumissions de manuscrits par mail ?

Mais alors, me direz-vous, pourquoi de nombreuses maisons d’édition continuent de refuser l’envoi de manuscrit par mail ? Bon, je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais j’imagine (au moins) 3 raisons à cela :

L’inconfort de la lecture sur écran. Autant, découvrir un projet de 20 000 signes sur écran peut être facile, autant cela n’est plus exactement la même chose lorsqu’il s’agit de textes qui avoisinent les 150 000 signes. Les formats longs se prêtent moins facilement à la lecture sur écran. Ce qui explique qu’un éditeur préférera découvrir un projet de livre sur papier.

Le coût d’impression. Lorsqu’un éditeur reçoit un projet de livre, il va prendre un peu de temps pour le parcourir. Cette phase peut se faire sur écran. Mais, s’il souhaite le soumettre à un comité de lecture, ou le faire tourner pour recueillir d’autres avis, le manuscrit devra être imprimé. Cela représente un coût. Lorsque l’auteur envoie son manuscrit au format papier, c’est lui qui assume le coût de l’impression et de la reliure. Lorsque l’auteur envoie son projet de livre au format électronique, c’est alors à l’éditeur de supporter ce coût. Multipliez celui-ci par le nombre de manuscrit à imprimer… La facture totale peut être dissuasive.

La sélection naturelle. Eh oui ! Imprimer, relier et envoyer un manuscrit par La Poste, cela représente un coût (comptez 10€ par envoi) et un effort. Il est beaucoup plus facile d’envoyer un mail, n’est-ce pas ? De nombreux aspirants auteurs renoncent à arroser les maisons d’édition pour réduire le coût total de cet envoi. Ils font une sélection, envoient une dizaine de manuscrits et attendent de voir ce que donnera ce premier envoi. Cela a pour effet de limiter l’arrosage. Et cela arrange, d’une certaine façon, les maisons d’édition qui seraient noyées sous une pluie ininterrompue de propositions si elles se mettaient à accepter les envois de manuscrits par mail. J’imagine que les éditeurs se disent que seul un auteur vraiment convaincu par son projet ira au bout de la démarche.

 

Comment envoyer son manuscrit par mail à un éditeur ?

Que vous envoyiez votre manuscrit par courrier papier ou par mail, vous serez confrontés à quelques questions existentielles : comment savoir si l’éditeur accepte les manuscrits par mail ? Comment présenter un manuscrit ? Sous quel format ? Faut-il une lettre d’accompagnement ou non ? Que doit-on écrire dans cette fameuse lettre d’accompagnement ? À qui adresser son manuscrit ?

 

Comment savoir si un éditeur accepte les manuscrits par mail ?

C’est très simple, si un éditeur accepte les manuscrits par mail, il le dit. Oui, c’est tout.

Donc, vous allez sur les sites web de tous les éditeurs auxquels vous souhaitez soumettre votre projet de livre. Vous cherchez la rubrique « Nous contacter » ou « Soumettre votre projet » ou tout ce qui ressemble à un espace destiné aux aspirants auteurs.

Si l’éditeur accepte les manuscrits par mail, il vous indiquera l’adresse à laquelle soumettre votre manuscrit. Parfois, il s’agit d’une plate-forme sur laquelle vous pourrez télécharger votre projet de livre.

Si l’éditeur ne laisse aucune indication, alors ne tentez pas le diable… Cela veut probablement dire que la maison d’édition fonctionne de manière traditionnelle et que vous devrez soumettre votre projet de livre par courrier papier.

 

Comment présenter son manuscrit ?

Que votre manuscrit soit au format électronique ou papier, respectez la mise en forme indiquée par l’éditeur sur son site web. Si la maison d’édition n’a fourni aucune indication, optez pour la sobriété :

  • Police Times New Roman.
  • Taille 12.
  • Interligne d’au moins 1,5.
  • Vos coordonnées complètes ainsi que le titre de votre livre sur la première page,
  • Marges suffisantes pour que votre manuscrit puisse être annoté.

Pour un envoi électronique, vous transformerez votre manuscrit en pdf.

 

Faut-il une lettre d’accompagnement lorsque l’on envoie son manuscrit par mail ?

Si vous envoyez votre manuscrit par mail, je vous conseille fortement d’accompagner celui-ci par un court message. Attention, il s’agit d’un exercice particulièrement difficile car il s’agit tout à la fois de présenter votre projet, de donner envie de s’y plonger, de vous présenter vous-même. Et cela en quelques lignes…

Pas de bla bla inutile, par de biographie à votre gloire. Si vous avez un talent pour le copywriting, ce sera le moment de l’utiliser !

Si vous ne vous sentez pas particulièrement à l’aise avec cette étape, inspirez-vous de ce que vous feriez si vous deviez rédiger une lettre d’accompagnement.

 

À vous de jouer !

Envoyer son manuscrit par mailAllez hop ! Si (et seulement si) votre manuscrit est prêt, qu’il a été retravaillé, relu (genre… une cinquantaine de fois). Si vous sentez qu’il est à son maximum. Alors, c’est le moment de vous pencher sur l’envoi :

  • Sélectionnez les maisons d’édition qui vous intéressent.
  • Repérez celles qui acceptent les manuscrits au format électronique.
  • Préparez votre message d’accompagnement.
  • Transformez votre manuscrit en un pdf.
  • Et il n’y a plus qu’à cliquer.

C’est tellement simple que vous allez regretter que ça ne soit pas plus solennel (quoique, je vous assure qu’on n’en mène pas large avant de cliquer sur le bouton « envoyer » qui scelle le destin de notre projet) ! Et c’est tellement économique que vous y réfléchirez à deux fois avant de choisir une maison d’édition qui refuse ce mode d’envoi (il y en aura tout de même que vous serez ravis de contacter par courrier traditionnel).

Et si cela vous intéresse, je peux même vous raconter ce que devient votre manuscrit, une fois qu’il arrive chez un éditeur.

 

Vous avez envie de tester l’envoi d’un manuscrit par mail ? Vous y avez recours régulièrement ? N’hésitez pas me faire part de vos expériences. Je suis certaine qu’elles seront profitables à d’autres aspirants auteurs. Partagez-nous cela en commentaire, nous serons ravis de vous lire !

 

  • 29
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez v​otre KIT DE DÉMARRAGE pour écrire un roman !